Déshumanisation : Pour l'Occident l'homme Noir est un sauvage - Zoos Humains
Nègre-sauvage Imprimer Envoyer

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

deshumanisation, zoo humain, racisme, homme noir, exposition coloniale

L'Occident perçoit toujours l'homme Noir comme un sauvage. Étymologiquement le mot "sauvage" provient du latin salvaticus ou silvaticus qui évoque la forêt. Silva signifie « la forêt, le bois ». Dans le paradigme occidental, la fôret renvoie à une origine obscure, mystérieuse. Déjà au Moyen Age, la forêt symbolise un milieu hostile et mystérieux. La fôret représente aussi l'habitat du serf médiéval qui est déshumanisé et inhumainement exploité par les seigneurs vivant dans leurs châteaux forts.

Selon le dictionnaire Le petit Robert, "sauvage" c'est ce

    - qui est à l'état de nature,

    - qui vit en liberté dans la nature

    - qui n'a pas été modifié par l'action de l'homme,

    - qui n'appartient pas à l'expérience familière de l'homme

    - qui a quelque chose d'inhumain.

Pour l'Europe, l'homme Noir est un sauvage qui n'a pas été modifié par l'action de l'homme blanc. La définition du terme sauvage prouve que l'être vivant qui est qualifié de sauvage n'est pas un homme mais bien un animal, une créature, une bête qui n'appartient pas à la sphère de l'humanité.

Le terme évoque toutes les caractéristiques attribuées par l'Occident vis-à-vis de l'homme Noir :

- sauvagerie : l'homme Noir n'a pas été civilisé c'est à dire modifié par l'action de l'homme blanc

- barbarie: l'homme Noir n'est pas civilisé, il est donc ignorant et arriéré

- bestialité : l'homme Noir est considéré comme une bête c'est à dire un animal

- férocité : l'homme Noir est cruel par nature, il est sanguinaire et impitoyable.

 

Nègre-cannibale

 

zoos humains, cannibale, homme noir, anthropophage Selon l'Occident, l'homme Noir est un anthropophage assoiffé de sang, un furieux sauvage, une bête féroce qui mange ses semblables et par extension l'homme blanc. L'Occident ne s'embarrasse pas de preuves ou faits, elle se base uniquement sur sa propre imagination, des ouï-dire, des rumeurs, des mensonges, des récits de voyageurs qui soutiennent cette légende bien qu'aucun Européen digne de foi n'est pu jamais prétendre avoir vu de ses propres yeux des Africains assassiner des hommes afin de consommer leurs chairs. Pour l'Europe, l'Africain est un mangeur d'hommes, cette croyance occidentale est profondément ancrée dans le paradigme occidental.

Lors du passage des aborigènes d'Australie en Angleterre, l'affiche publicitaire annonce : « Hommes et femmes cannibales australiens/Sous la direction de R.A. Cunningham/ La seule et unique colonie disponible de cette race étrange, sauvage, hideuse et brutale jamais ramenée des lointaines contrées inconnues, où elle se livre à d'incessants combats et à des raids sanglants afin de dévorer la chair de ses ennemis/ L'ordre le plus bas de l'humanité et sans aucun doute le plus curieux à observer » [1].

 

 

Nègre-singe

 

deshumanisation, zoos humains, homme noir, singe, primate, noir singe, cris de singe

 Dans le paradigme occidental, l'homme Noir est un animal sauvage qui possède des traits simiesques. Nous l'avons déjà démontré dans la section "Le Phénomène" de ce site pour les Européens, l'homme Noir est un primate, il représente le chaînon manquant entre l'homme blanc et le singe : « L'Afrique est enfin la terre où l'être humain se montre sans culture, absolument comme ses solitudes qu'il abandonne aux animaux comme si c'était naturel; où cet être semble plus rapproché que nulle part de la bête féroce ou immonde, du lion des déserts ou du crocodile des fleuves, dont le nègre partage les instincts, du gorille il a la laideur et les folles colères, du serpent dont il possède l'astuce. La bonne foi est inconnue à ces hommes de couleur, perfides, vindicatifs; ils sont inaccessibles à la pitié; la terreur seule a prise sur eux; ils ne connaissent pas un autre idéal que la force, qui à leurs yeux légitime tout »2.

L'Occident n'a aucune difficulté à représenter sur des affiches publicitaires, spot TV etc des hommes et des femmes Noirs nus. En effet selon l'Europe l'homme Noir est un animal, il n'a nul besoin d'être vêtu, il peut être vu en public nu, à moitié nu. À travers ce mode de représentation des Noirs, l'occident assouvit un besoin incessant d'humilier les Africains.

L'assimilation permanente de l'homme Noir au singe est toujours d'actualité. Il suffit d'observer les stades de foot où les joueurs Noirs reçoivent des jets de bananes et des cris de singe en guise d'accueil.

 

 

Nègre-singe et sa banane

 

singe nègre, noir singe, primate nègre, negre singe Pour les Occidentaux, le nègre est lié à la banane. Cette association renvoie sans conteste au mythe du singe mangeant une banane. Dans le paradigme occidental, l'homme Noir est considéré comme un singe donc l'image de l'homme Noir mangeant une banane est naturelle. Étant donné que dans la pensée occidental, l'homme Noir et le singe sont interchangeables, il devient naturel pour des supporters de football, de basketball ou autre d'insulter l'homme Noir de "singe", de « mangeur de banane »3 et de lui envoyer des bananes. La légende du singe mangeant sa banane est forgé par un autre mythe occidental celui de Tarzan. En effet les singes ne mangent pas de bananes dans leur milieu naturel cependant le mythe de Tarzan et de Chita avec sa banane a considérablement marqué l'imaginaire européen. Et pour cause Tarzan est un des mythes les plus conformes au paradigme occidentale. Il renvoie au super-homme blanc qui domine l'homme Noir qui est lui ravalé au rang de sauvage. Le nombre inimaginable de séries TV, BD, films autour du thème de Tarzan et Chita avec sa banane a imposé la croyance du singe mangeur de banane.

 

Dissection d'une légende : Tarzan le "Roi de la Jungle"

  

  Le mythe de Tarzan renforce l'image avilissante et méprisante de l’Afrique et des Africains, il participe au processus de déshumanisation de l'Homme Noir. Tarzan est le fils d’aristocrates anglais qui ont débarqués dans la jungle africaine suite à une mutinerie. Issu de sang noble, son véritable nom est John Clayton III, Lord Greystoke. À la mort de ses parents, il est recueilli par des grands singes. Par sa force et son intelligence, il survit dans la jungle et parvient à affirmer sa supériorité absolue sur les animaux sauvages. Tarzan montre des capacités physiques impressionnantes. Dans les images de Tarzan on retrouvera très souvent l’image de l’homme européen blanc qui tue le lion à mains nus ou avec son petit couteau. Il est doté d’une intelligence extraordinaire puisqu’il apprend l’anglais seul dans sa cabane sans aucune aide en utilisant les livres d’images qu’avaient emportés ses parents. Dans les romans, Tarzan parle un anglais parfait contrairement à certaines représentations cinématographiques. Lorsqu’il fait la rencontre de la fameuse Jane, il se comportera comme un vrai gentleman bien qu’il n’est jamais reçu de leçon de galanterie auparavant. Dans le roman fondateur de Edgar Rice Burroughs en 1912, Jane représente le premier être humain avec qui Tarzan a un contact. Les nègres "sauvages et cannibales" qu'ils rencontrent avant ne sont naturellement pas considérés comme des êtres humains. Ils sont rabaissés au rang de nègres-sauvages. Conformément au paradigme occidental, l’Africain est toujours exclu de la famille humaine, il est rabaissé au rang d'animal. En définitive pour l’Occident, Tarzan symbolise le super Européen maître incontesté de la jungle. Rappelons que dans la pensée occidentale, la jungle représente la nature et le monde sauvage, c'est un milieu hostile. Pour les occidentaux, Tarzan est une sorte d’ambassadeur de l’Europe en terres sauvages. Bien que Tarzan soit né à l’état naturel dans la jungle, il reste civilisé. Tarzan est européen, il est de facto civilisé puisque selon la croyance occidentale la civilisation est innée chez l’Européen. Sauvage et civilisé à la fois, c’est le symbole fourre-tout. Tarzan est un sur-homme qui dominent les grands singes, maîtrisent les Africains, terrassent les lions, communiquent avec les animaux et l’emportent sur les européens civilisés. 

  D’un point de vue symbolique, Tarzan se prête à tous les fantasmes occidentaux, il incarne le mythe du super-héros, la victoire de l’Occident sur la nature et la domination des hommes non européens. Même à l’état naturel, l’homme blanc en pleine forêt reste le maître absolu, il domine les êtres vivants, les animaux et les Africains. Chaque Européen peut se projeter à son gré sur l’image de Tarzan, il retrouvera la croyance occidentale de la toute puissance de l’homme blanc sur la nature et le monde sauvage.

  Tarzan est un phénomène incontournable de la culture occidentale moderne, le mythe de Tarzan fait partie du patrimoine culturelle: « Tarzan est l’un des mythes les plus puissants de la culture populaire occidentale. Plusieurs générations de lecteurs et de spectateurs ont projeté leurs fantasmes sur ce héros qui incarne l’aventure épique et une harmonie retrouvée entre l’homme et la nature » (Cf http://www.informactionfilms.com/fr/productions/tarzan/index.html site encore en ligne 23/04/08 12h13)

Pour preuve il est intéressant de noter la myriade de romans, de films et de séries où l’Occident peut retrouver le fameux Tarzan. Pendant moins d’un siècle, Tarzan a donné naissance à 57 romans, 15 nouvelles, près de 8 séries télévisées, plus d’une cinquantaine de films mais aussi des dessins animés, des bandes dessinées publiées dans les journaux du monde entier, des centaines d’heure d’émission radio. Le succès de Tarzan ne tarie pas, de 2001 à 2003 on peut voir une série animée appelée «la Légende de Tarzan », elle est diffusée en France sur la chaîne câblée Disney Channel. Walt Disney a produit Tarzan II en 2005. On parle parfois de Tarzanophilie. Les forums et sites Internet sont nombreux.

  La diffusion de la série TV Tarzan accompagné de cheetah avec sa banane a imposé la croyance du singe mangeur de banane or dans la pensée occidental, l'homme Noir et le primate sont interchangeables c'est pourquoi il est naturel pour des supporters de football d'insulter l'homme Noir de singe ou de lui envoyer des bananes. À travers ce mythe, l’Europe accentue les bases fondamentales de son paradigme avec un message beaucoup plus puissant qu’autrefois.  Contrairement au texte, les images sont accessibles à tous. D’abord conçu en roman, le mythe s'est rapidement propagé dans les films, séries, bandes dessinés. Personne ne peut y échapper, la propagande occidentale se répand sur tous les supports. Il faut souligner que le roman d’Edgar Rice Burroughs doit certainement être celui qui a inspiré le plus de réalisateurs de films. plus d’une cinquantaine d'adaptation du célèbre «roi de la Jungle» c’est un record!.

   La légende de Tarzan, seigneur de la Jungle symbolise l’idéologie occidentale dans son ensemble.  L’Europe  pense dominer le monde entier sous toutes ses formes : elle prétend que le monde civilisé lui appartient et  qu'elle domine le monde sauvage. Tarzan représente la victoire de l’homme occidental sur le monde sauvage. Jusqu’à aujourd’hui l’Europe se félicite encore de ce super héros qui la représente en Afrique dans la jungle et impose sa loi parmi les animaux et aux Africains lol.

  Mais quand l’Europe se rendra -t-elle compte qu’elle s’est bluffée elle-même ?

 


 

 


 

Nègre-spécimen

 

homme noir, singe, specimen, deshumanisation, exhibition Pour l'Europe, l'homme Noir est un spécimen, une bête féroce que les occidentaux se doivent de dresser pour qu'elle leur soit utile. Étymologiquement le terme spécimen provient du latin specere qui signifie regarder. Il a donné les mots spectacle, spécimen etc. Avant tout l'homme Noir est un spécimen que l'on vient observer. Dans le monde occidental, il est encore et toujours en spectacle. Il se retrouve inévitablement dans un espace de monstration que ce soit la scène, le ring, le terrain de foot, les planches du music-hall ou à l'entrée d'un magasin...il est toujours l'objet du regard de l'Occident. Déshumanisé en permanence, il est contraint de se plier aux normes occidentales. L'homme Noir ne peut évoluer dans la société occidentale que dans les chemins qui lui sont autorisés. Considéré comme une bête, il est dressé afin de répondre aux attentes des Occidentaux. Selon le dictionnaire du petit Robert dresser un animal est habituer un animal à effectuer un programme précis.

Un des rôles de prédilection que lui a octroyé l'Europe est celui d'agent de sécurité. L'Occident a dressé l'homme Noir à être un docile vigile pour son maître. Pendant les expositions coloniales, les organisateurs ont recours aux soldats " indigènes" pour peupler les pavillons coloniaux et participer aux différents spectacles et parades. Ils sont chargés de surveiller les stands des expositions universelles de 1878, de 1889 et de 1900 à Paris et bien d'autres. Dès la fin du XIX ième siècle ils incarnent parfaitement le sujet semi-civilisé ou en voie de civilisation au service de la "mère-patrie". Ce sont des serviteurs de choix, ils font partie intégrante du décor, ils arborent des uniformes qui les rendent facilement reconnaissables. En Italie, des Africains surveillent les deux salons de Foire internationale de Simplon. À Turin en 1911, lors de l'exhibition des Africains à travers la ville, ce sont des tirailleurs de l'armée coloniale italienne qui sont recrutés pour surveiller les villages. Aujourd'hui on peut encore constater que le rôle de vigile alloué aux peuples colonisés est toujours d'actualité.

L'homme Noir ne peut évoluer dans la société occidentale que dans les rôles qui lui sont autorisés en l'occurrence le sport. En effet l'homme Noir, bête féroce, possède des aptitudes physiques que l'européen peut utiliser à son profit. En 1931, lors de l'exposition universelle, le maréchal Lyautey intègre un grand nombre de soldats coloniaux à des spectacles spéciaux. Ils doivent accomplir des exercices qui mettent en valeur leurs talents athlétiques. Le but est de démontrer que le "colonisé" possède des aptitudes physiques. Ces compétences physiques sont largement exploités par l'Occident qui a fait des peuples colonisés des peuples réputés pour leurs prouesses sportives.

Les aptitudes sportives du nègre-sauvage lui permettent de bien danser, de bien remuer son corps. Selon l'occident, « il a le rythme dans la peau » ce qui fait de lui aussi un bon chanteur. Seulement ses talents musicaux ne sont que l'expression de forces sauvages qui l'habitent c'est à dire non modifiées par l'action de l'homme blanc : « Ces danses sont pénibles à voir, les mouvements en sont trop rapides et trop violents. La bête y cherche sa joie dans la détente éperdue des muscles, sans nul souci et même sans nul soupçon de l'harmonie des évolutions et de l'équilibre des lignes déplacées. On n'y sent que les déploiement aveugle de forces animales »[4].

 

Nègre-grand enfant

 

deshumanisation, homme noir enfant, noir enfant, nègre Dans le paradigme occidental, le sauvage que représente l'homme Noir ne peut pas évoluer au dessus du niveau d'un enfant. En fait c'est un sauvage qui n'a pas la capacité suffisante de se développer au-delà du stade de l'enfance : « Cent dix Soudanais du plus beau noir, de la plus belle prestance, transporteront le visiteur en pleine Afrique...De plus ils sont polis et propres, chose rare! Ils sont gais et affables, doucement familiers, en grands enfants qu'ils sont...»[5].

Pour l'occident, l'Africain est un enfant qui ne peut accéder à la civilisation par l'assistanat de l'Europe qui veille en soit disant bon père de "famille" : « Au premier jour, notre impression fut semblable. Puis, en assistant de nouveau à ces divertissements, nous fûmes frappés de certaines intonations douloureuses, formant un contraste singulier avec l'insouciance du caractère des Sénégalais, grands enfants ne cherchant qu'à jouir de l'heure présente, sans nul souci de l'avenir »[6].

La propagande ne cesse de véhiculer l'image du mythe du nègre-grand enfant : «Nous engageons donc vivement les amateurs de fêtes exotiques à saisir cette occasion peu banale de voir ces grands enfants de l'Afrique en fête »[7].

 

Consulter la galerie d'images du Nègre-sauvage.

 

Sources :

[1] Zoos Humains, La Découverte, Paris, 2004, p94.

[2] Victor Tissot, Les contrées mystérieuses et les peuples inconnus, Paris, 1884.

[3] www.assemblee-nationale.fr/12/cra/2004-2005/143.asp#P75_6522

[4] Négripub, Somogy, Paris, p44 : propos d'un journaliste sur les achantis exhibés en 1887 au jardin d'acclimatation.

[5] Le Patriote du Poitou du 23 juin 1899.

[6] Le Journal de la Vienne du 10 juillet 1899.

[7] Le progrès du 17 juin 1906 lors de l'exposition d'Amiens 1906.

 

Commentaires (26)
26 Samedi, 08 Juillet 2017 16:12
Nightwhite
De la à dire que Noah y. Est un negre spécimen je pourrais affirmer que l'homme blanc est un chien qui suit et reprend tous les faits et gestes des noirs sans jamais atteindre leur supériorité magique. C'est bien dommage!
25 Jeudi, 21 Juillet 2016 02:47
chaka
non,non.nous les africains nous savons qui nous sommes et nous avons nullement besoin qu'un soit-disant homme supérieur nous montre le chemins.
depuis l'aube des temps,nous avons répandu l'amour sur cette planète.mais certains peuples ne l'ont pas compris.c'est pour cela qu'ils continuent leur travail de destruction dans notre monde
24 Vendredi, 11 Mars 2016 14:35
j'apprécie.rêve
Je voudrais dire que je ne suis choqué en rien de ce que je lis et vois même si je choque.
.Les temps ont changé et je regrette le chocolat Banania ,pourquoi est-ce si difficile d'accepter le rêve que cela procure aux enfants ,le merveilleux du goût associé à l'extraordinaire douceur qui est sentie au regard de la beauté de ces hommes et femmes , n'est-ce pas qu'ils sont beaux et forts ?
Notre couleur aussi a été exploitée durant des siècles et des erreurs aussi ont été commises par d'autres peuples ,d'autres racismes ,créant ainsi d'autres injustices et inégalités ,il faut le voir ça aussi et réaliser que ce n'est pas oublié ni réglé.
Occidentaux,nous avons vécu l'esclavage ,l'horreur,pendant des siècles, avec des guerres qui duraient autant.
Les temps ont changé et les blancs continus à vouloir bronzer au point d'être noir et les noirs continus à se savonner avec des agents blanchissants ,où est le mal d'hier sinon dans l'oeil qui regarde aujourd'hui ?.
Doit-on supprimer la couleur "tête de nègre",le" blanco" aussi ,la pâleur de la mort ,le" noir" de saleté , et des milliers d'expressions relatives au "black and white " quelle peur terrible il y a là ,combien de mots sont enlevés de notre vocabulaire ,interdits même (sur les réseaux sociaux),dans les écoles publiques etc...,c'est hystérique ,c'est une folie collective !.
Moi je veux mon Banania et certaines femmes,le soir, leur barre de chocolat noir ^^.
23 Jeudi, 11 Février 2016 00:21
Herou Our
Ce que vous dîtes est totalement vrai, mais les blancs vivent dans le déni car il leur est insupportable de voir leurs propres actes, comme des enfants niant leurs bêtises même pris sur le fait. Mais ce genre d'article, il faut les garder pour nos futurs écoles et ne pas les publier ici, car à présent nous savons tous cela et c'est répétitif. Nous devons cesser le combat de dénonciation public car le blanc nous surveille!!! Et il s'en fout de nos plaintes, ce qu'il Craint ce sont nos futurs actions : nous devons nous concentrer sur notre évolution : développement de notre culture, notre histoire, l'ancienne et la nouvelle à écrire! .
22 Mercredi, 01 Juillet 2015 21:56
Nina
Merci pour ce site.
Je viens de lire les commentaires et j'avais juste envie de dire "vos gueules les blancs".
Si vous venez sur ce site, c'est pour vous instruire pas pour vous poser en éternels donneurs de leçons...

(Je précise que je suis blanche aussi et j'ai vraiment honte de faire partie de ce peuple d'oppresseurs).
21 Jeudi, 12 Mars 2015 21:46
pierro
Une autocritique assez sévère de l'occident quand même, peu être trop sévère.. Ces dernières décennies, il y a eu de gros progrès en occident au niveau de l'acceptation de l'autre : obama au pouvoir, égalisation des droits de l'homme et de la femme, liberté d'expression, etc.. Il faudrait sûrement prendre un peu plus de hauteur, et remarquer ces avancées, bien qu'il reste évidemment des progrès à faire dans ce domaine.
20 Jeudi, 12 Mars 2015 17:33
larry
ce site nous parles des faits passés de l'homme blanc ignorant et considérant la race noire comme un animal.
si on se base sur l'origine de l'humanité , tout le monde toutes les races anthropologiquement viennent du noir donc d'Afrique .
Le débat sur une quelconque supériorité de race n'a pas de valeur , seul les personnes complexées , les personnes qui croient à la supériorité leurs races sont ignorantes sur leurs origines.Le blanc n'est qu'une couleur parmi tant d'autres, l'époque dans laquelle il était plus facile pour le blanc de dominer par la force est révolue,. il n'y a pas de noir clown sauvage ou objet , il y a des humains tous différents mais avec une meme origine.
19 Dimanche, 25 Janvier 2015 19:04
Franchouillard
A force de se prendre la tête sur le passé esclavagiste de la France, de l'Europe et de l'Occident, l'homme la femme noire n'arrivent pas à progresser, ou alors très et trop lentement. Ils continuent à confondre service et servitude. Le " blanc " d'aujourd'hui n'est strictement en rien responsable de ce qui s'est passé voici plus de 225 ans ( soit plus de 9 générations...! ).
Mais bon, si cela vous fait plaisir, continuez ainsi...!
18 Vendredi, 24 Octobre 2014 16:53
Louverture
Bravo pour ce site ! Très intéressant et très juste ! Pour ceux qui disent qu'il faudrait souligner les progrès, mais quel progrès ? Quand les Blancs allez-vous sortir du déni ? Quand allez-vous prendre conscience ? Aujourd'hui, dans la société le Noir peine à trouver un bon emploi, et ce MÊME QUAND IL A TOUS LES DIPLÔMES REQUIS !!! Et vous me parler de progrès ? Sortez un peu de votre withness
17 Dimanche, 27 Juillet 2014 22:45
ggg
Conceptions ignobles,obscurantistes,abjectes
16 Mercredi, 16 Juillet 2014 08:27
Sinsi
@Philou Les mentalités n'ont pas changé, vous avez changé de stratégie vous ne dites tout simplement plus tout haut ce qu ancestrale ment vous pensez tout bas . Comme ca vous faites passer le noir pour un fou quand il s'en les regards pervers qui l'assaillissent au quotidien .
Et de faire croire qu en Afrique les gens te traitent de sale blanc et te disent de retourner dans ton pays c'est encore vouloir affubler l'Africain de traits de caractère qui sont purement occidentaux. L'Africain est soumis aux codes blancs , à sa vision du monde à son système economique à sa langue à sa religion etc etc. Vouloir faire croire ici que le noir te traitent exactement comme tu le traites c'est un grand mensonge qui ne peut plus durer . Le lien de cause à effet est que le noir suit exactement le chemin que l'occident lui a tracé , il a tellement peur qu on le traite de sauvage qu il ne se rebelle plus donc sournoisement on le titille on l'observe de façon malsaine pour qu'il croit encore et toujours que c'est lui qui a un problème. Faire un enfant avec une Africaine ne fait pas de toi un homme qui n'est pas raciste(cf la déf de raciste) . L'histoire a bien prouvé le paradoxe pervers des occidentaux envers les Africains. Vous voulez qu'on se taise pour ne pas avoir de raison de vous en vouloir tan pis. Vous n'effacerez 600ans de déshumanisation volontaire en faisant des enfants aux noirs. Au contraire !!!
15 Dimanche, 22 Juin 2014 06:33
Philou
C'est intéressant votre travail, mais il ne faut pas non plus entretenir le racisme. Le devoir de mémoire est important mais les mentalités ont bien changées, du moins en Europe...Je note quand même, habitant en Afrique sub-Saharienne depuis de nombreuses années, une augmentation des actes raciste à l’égard des européens...j'entend régulièrement les gens me dire de " retourner dans mon pays" ou me traiter de "sale blanc"...Ma femme est africaine et mes enfants metis, ne doivent pas se sentir étrangers partout ou ils passent, nous sommes avant tout, des locataires de la même planète...Bravo en tous cas pour la documentation.
14 Jeudi, 20 Février 2014 03:09
Kévin bieber
Mais ces detre bête en disant toujours que l'africain est un bête. Nous sommes tous venu du singe, homme noir qui est du singe noir et l'homme blanc qui est du singe blanc, nous sommes tous pareil. Au contraire ces nous les hommes qui complique tou, que tu es noir, que tu es blanc, riche ou povre on ira tous chez le même Dieu, dans le même Paradis ou dansle même enfer.
Meilleur reponse= on ai tous des humain et nous sommes tous venus du singe comme on le disait en haut ^.
13 Vendredi, 02 Août 2013 05:26
keny
Et pourquoi ne parlez vous pas de tous progrès qui ont été fait en matière de lutte contre le racisme. J'ai l'impression que ce site vise plutôt à faire perdurer la victimisation. La société n'est pas parfaite mais faut tout de même reconnaitre les efforts accomplis non?
12 Samedi, 20 Juillet 2013 21:58
le vilain méchant blanc
ahahahah et quand je revois cette interview de Mohammed Ali qui compare Joe Frazier à un singe devant plusieurs millions de spectateurs parceque joe frazier et plus noir que lui je peut pas m'empecher de gerber sur ce blog qui met tout les hommes blancs dans le méme sac sans distinction et qui donne des leçons à tout vas !
Exactement comme le font les racistes incultes en ne différenciant pas un wollof d'un peuhl et un congolais d'un malien !
AH oui et pour ton information je suis blanc , je viens d'une region d'espagne ou les gens sont plus foncé que certains antillais !!!
PS : j'encule ta vision binaire du monde !
Ma femme est Zairoise et j'emmerde les noirs qui me regardent de travers parce-que ma femme est noire !

cordialement,
le grand méchant blanc responsable de tout les malheurs du peuple noir de Memphis à Douhala !
11 Mardi, 18 Juin 2013 00:02
Gloupsy
Il me semble que pour toute publicité qui vous choque, il y a eu un ou des hommes/femmes noir(e)s qui ont accepté de la faire... On peut notamment citer Anelka, Aron, Flessel et Monfils pour les bananes...
10 Mardi, 17 Janvier 2012 23:53
Elsam
Le site internet est Intéressant, avec des sources solides qui replongent dans une Histoire honteuse de l'occident !

Il est intéressant de voir que dans l'Antiquité les règles de dominations ne se faisaient pas sur la race. Cela rappelle que l'homme ne naît pas raciste, il le devient parce qu'on lui fait croire qu'il y a un conflit !!!

Toutefois je trouve votre critique actuelle un peu trop radicale avec des sources moins parlantes. L'"homme noir" est intégré de plus en plus dans l'image publicitaire au même titre que l'"homme blanc". Certes, quelques caricatures persistent, mais n'est-ce pas au même titre que le parisien est nonchalant et l'italien macho ? Ce sont des caricatures qui profitent au différences et qu'il faut parfois même revendiquer. Il faut cultiver les différences de cultures.
Voir dans le symbole de l'"homme noir" un homme joyeux, me semble positif : il y a là-dedans un désir de l'occidental de ressembler à cet homme heureux, l'homme noir devient un modèle.

Je pense que le combat ne réside plu dans la représentation publicitaire (à surveiller tout de même! ).
Aujourd'hui il faudrait plutôt s'attaquer aux contenus des manuels scolaires, aux propos des politiques, au manque de mixité dans les régions agricoles, etc...

En tout cas votre vidéo montre des images très choquantes et pourtant récentes ! Et hélas ces réactions existent aussi un peu partout, dans le silence des lieux privés, sans sanction en réponse.
9 Mercredi, 26 Octobre 2011 21:14
atomes
J'adore votre site surtout la rubrique négre-objet je pense que je vais en acheter un bientot en plus je possede deja une cage :)
8 Lundi, 21 Mars 2011 12:06
Littérature et Société
Je pense que la socialisation du nègre aujourd'hui n'est pas idéologique, en effet vous mettez que l'homme blanc permet des contrastes sur l'homme noir alors que lui même n'a pas de contraste. En effet, l'évolution de l'homme noir montre l'impact sur l'homme blanc et son dévelopement articulaire et intéléctuelle. Comment pouvons-nous nous permettre de juger ces peuples en étant nous même coupable de la négro-socialisation (Comment ?).
7 Mercredi, 09 Février 2011 11:12
Equipe deshumanisation.com
@Yann

Vous admettez que ces images sont racistes c'est tout ce qui nous importe. Le site deshumanisation.com a pour vocation de présenter des documents et des faits historiques indiscutables.

Notre site est aussi un espace d'échange. Nous publions tous les commentaires de nos visiteurs et toutes nos réponses sont publiques afin que le lecteur puisse de faire sa propre opinion.

Sur la base de la documentation actuelle et jusqu'à ce que des recherches viennent prouver le contraire, nous affirmons que depuis le XVème siècle jusqu'à aujourd'hui dans le paradigme occidental, l'homme Noir est enfermé dans le rôle du nègre clown, du nègre sauvage et du nègre objet. Ces rôles se confondent parfois mais vous n'en trouverez pas d'autres.

Le lecteur peut vérifier la solidité de nos arguments à travers nos articles (images, photos, textes à l'appui).

Vous pouvez vous exprimer librement en public en revanche nous préférons de loin des contributions objectives qui enrichissent le sujet au lieu de commentaires stériles.


Cordialement,
6 Mardi, 08 Février 2011 02:25
yann
Bonjour ! Et merci de votre réponse.
D'abord, je tiens à dire que j'avais posté dans un second commentaire d'autres éléments, qui malheureusement ne sont pas passés (je crois que j'ai fait de mauvaises manipulations). Bref, j'aimerais à nouveau vous répondre, si vous le voulez bien.
D'abord, je vous ai livré des arguments concrets (contresens, thèse des auteurs d'affiches mal assimilées, subjectivité gênante de par la volonté de disséminer de l'idéologie partout, absence de méthodologie empirique pour aborder un sujet, etc...) mais je ne m'attarderai pas là dessus. Je dirai simplement que vos arguments sont d'un sectarisme effarant : parce que je ne suis pas d'accord avec vous sur la nature des affiches, j'ai une vision rétrograde, et je suis limité? Allons... Un peu de sérieux... Je comprends pourquoi vous trouvez ces affiches racistes, mais je ne partage pas votre avis. C'est tout. Je serai à cet effet ravi d'avoir un débat avec vous, à condition que vous acceptiez que je ne participe pas de votre triple postulat. Ayant moi-même poursuivi des études universitaires au plus haut niveau sur l'esclavage et le racisme, il me plairait d'avoir un dialogue. Je puis donc vous laisser mon mail si vous le souhaitez. A bientot.
5 Vendredi, 04 Février 2011 00:02
equipe deshumanisation.com
@Yann

Bonjour à vous Yann,

Vous prétendez que "la thèse de ce site ne tient pas la route".En revanche vous n'avez aucun argument pour contredire nos propos.

Le contenu de ce site n'est pas un pamphlet idéologique mais une simple présentation objective des faits. De quels raccourcis parlez vous? De quelle subjectivité est il question? De quelles erreurs? Vous n'avez aucun élément.

La lecture des faits est simple car la vision européenne de l'homme non blanc est simple, subjective et erronnée. La seule subjectivité que vous retrouvez dans nos articles c'est celle de l'Occident vis à vis des peuples mélanodermes, c'est tout.

Nous terminerons en vous donnant notre point de vue sur vos propos.Toute personne qui n'est pas capable de percevoir le racisme dans les images présentées dans notre site alors qu'il est objectivement démontré ne peut rien apporter de constructif à nos articles. Cette personne est rétrograde, quelle que soit l'idée qu'elle se fait d'elle même et son aptitude à contribuer au progrès réel de la conscience morale de l'humanité ne peut qu'être fort limitée.

A méditer...
4 Mercredi, 02 Février 2011 16:57
Yann
Bonjour à tous ! je tiens à féliciter l'équipe du site, non pas pour le contenu des pages, mais pour sa forme. En effet, tout cela est bien construit.
Sur le fond, c'est autre chose... Outre les multiples erreurs et raccourcis historiques (qui ridiculisent le propos), la subjectivité effarante et les petites erreurs (comme les fautes d'orthographe), je crois que la thèse de ce site ne tient pas la route.
Vous traitez en effet la condition actuelle de "l'homme noir" par un triple postulat :
_ Le nègre clown
_ Le nègre sauvage
_ Le nègre objet.
On dirait un plan de dissertation de sixième : pour développer une subjectivité correctement, il faut s'appuyer sur des arguments objectifs (c'était là tout l'art de grands hommes tels que Césaire ou Mandela). Ainsi, vous présentez des images de Yannick Noah faisant de la pub pour du tennis, de ce bellâtre qui pose pour Hilfiger, ou de la splendide négresse qui se voit affublée d'accessoires de plage pour les galeries Lafayette. En quoi cela est-il raciste? Je puis vous fournir des exemples qui mettent dans les mêmes situations des hommes et femmes de couleur blanche.
Par ailleurs, vous faites même parfois des contresens absolus : comme cette image de Benetton dont l'idée est justement d'encourager la diversité.
Vos arguments sont parfois désuets : je prendrai l'exemple de votre article sur Josephine Baker : quantité de raccourcis et d'oppositions manichéennes qui ne servent en rien votre thèse.
3 Samedi, 16 Octobre 2010 19:36
equipe deshumanisation.com
@Humanite
Le site deshumanisation.com démontre objectivement que le phénomène de deshumanisation de l'Homme est un phénomène culturel occidental.

L'étude des "Zoos Humains" prouve que ces représentations dégradantes et racistes de l'homme Noir étaient validées par la grande majorité des occidentaux ce qui est logique puisqu'il s'agit d'un phénomène culturel européen qui se perpétue jusqu'à aujourd'hui.

Croire que les Zoos humains s'expliquent uniquement par l'esclavage et la colonisation est une vision justement simpliste et erronée. Les Zoos Humains n'ont pas pris naissance au XIX ème siècle avec l'esclavage et la colonisation, comme les idéologues essayent de le faire croire. La déshumanisation de l'Homme par les Occidentaux est un phénomène culturel européen bien plus profond et ancien, nous l'avons démontré dans la section "Ses origines" du site.

Aujourd'hui nous affirmons que dans le paradigme occidental, l'homme Noir est limité à une représentation déclinée sous 3 formes,le nègre-clown, le nègre-sauvage, le nègre-objet. Nous serions heureux d'avoir un débat contradictoire à ce sujet.
2 Samedi, 16 Octobre 2010 15:41
Humaniste
Je trouve que ce site manque franchement d'objectivité.
Parler de l'occident ou de "l'homme blanc", comme si tous les occidentaux avaient tous la meme opinion, c'est commencer par faire de la ségrégation.
L'esclavage et le colonialisme a concerné de nombreuses cultures : pas que l'occident. Pourquoi ce site ne parle pas par exemple de l'esclavage et du colonialisme arabo-musulman ?
Le racisme est présent dans tous les pays du monde : pas qu'en occident.
Ce site n'est pas très éloigné des idées simplistes telles que celles de George Bush avec son "axe du mal" où il se permettait d'inclure des nations entières.
Le monde et son histoire est un peu plus compliqué que ces visions binaires et simplistes.
1 Vendredi, 16 Octobre 2009 02:32
candace
Bravo pour ce site. Une version anglaise permettrait d'atteindre un plus grand public.

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Commentaire:
  Code de vérification. Lettres minuscules seulement et sans espace.
Code de vérification:
 
 

© 2009-2015 Déshumanisation.com